L’Aïkido

o sensei

L’ AÏkido a été fondé par Morihei Ueshiba.
A vingt ans, il se rend à Tokyo et passe ses soirées à étudier les anciennes techniques de Ju-Jitsu, il pratique le Ken-Jutsu (sabre) dans un dojo de Shinkage Ryu (Ecole Shinkage).
En 1903, Maître Ueshiba s’engage dans l’armée. En février 1915, il rencontre le grand Maître de l’Ecole Daïto : Sokaku Takeda. Très peiné par la disparition de son père, survenue le 2 janvier 1920, Maître Ueshiba passa quelques mois à méditer puis il décida de s’installer à Ayabe. De retour au Japon, Maître Ueshiba reprit avec encore plus d’intensité qu’auparavant ses recherches sur le Budo et sa vie d’ascétisme.
C’est de toutes ces rencontres et expériences techniques ou philosophiques que naîtra l’Aïkido en 1925. L’Aïkido fut le premier art martial qui reçut l’autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste. C’est à cette époque que naquit vraiment la forme moderne de l’Aïkido.
Lorsque le vénérable Maître s’éteignit le 26 avril 1969, l’Aïkido s’était répandu à travers le monde et était pratiqué par des centaines de milliers de personnes sur les cinq continents.

Qu’est ce que l’Aïkido ?

L’ Aïkido est un Art Martial Japonais né de la synthèse d’Arts Martiaux ancestraux. Maître Morihei Ueshiba le fondateur de cet art est né en 1883 à Tanabé. L’Aïkido fait ses 1er pas en France dans les années 50.

Philosophie
Art visant à l’harmonisation de l’homme avec son environnement.
Art d’esquive dont le but est de désamorcer la violence sans détruire
en faisant prendre conscience à l’adversaire que la poursuite de l’attaque est inutile. Par la grande variété de ses techniques, il permet
de répondre à pratiquement toutes les situations difficiles.

Sport
L ‘Aïkido apporte à la fois un équilibre physique et moral.
Toute la musculature travaille harmonieusement et en souplesse.
Il développe les notions de respect, d’entraide, de persévérance,
de sincérité. Il permet de désamorcer les tensions liées au stress
de la vie quotidienne.

L’ Aïkido et l’enfant
Merveilleuse discipline pour les jeunes par une pédagogie adaptée et sans danger. Le jeune va apprendre la maîtrise de son corps, le respect de son partenaire et de lui-même, l’écoute. L’Aïkido va lui permettre d’améliorer sa motricité, la synchronisation de ses gestes
tout en canalisant cette énergie.

L’ Aïkido et la femme
Discipline tout particulièrement adaptée aux femmes par son principe
de non opposition mais de guide de l’attaque pour l’anéantir.
Fluidité des déplacements, harmonie des mouvements,
notion d’équilibre, de centrage, de disponibilité, de vigilance,
de rythme font une recette croustillante pour toutes les passionnées.

L’ Aïkido et les armes (en bois)
Sabre (bokken), bâton (jo), couteau (tanto). L’utilisation des armes
permet d’établir des liens de corrélation avec le travail à main nue.
C’est un beau support pédagogique également pour les jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *